Covid-19 : le port du masque de nouveau obligatoire à l'extérieur dans Paris et une partie de l'Ile-de-France dès vendredi

La préfecture de police de Paris a précisé mercredi soir que cette mesure ne s'appliquerait pas aux cyclistes ou aux personnes pratiquant une activité sportive. Plusieurs départements franciliens sont concernés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une passante masquée traverse une rue de Paris, le 13 novembre 2021. (SERGE ATTAL / ONLY FRANCE / AFP)

Comme un air de déjà-vu dans la capitale. Le masque redevient obligatoire dans les rues de Paris à partir de vendredi 31 décembre pour faire face au "raz-de-marée" du variant Omicron qui a entraîné une flambée des contaminations au Covid-19 en France, comme l'a annoncé la préfecture de police de la capitale, mercredi 29 décembre.

Cette obligation s'applique aux personnes âgées de plus de 11 ans, "à l'exception des personnes circulant à l'intérieur de véhicules, des cyclistes et des usagers des deux roues" ou des "personnes pratiquant une activité sportive", a précisé la préfecture dans un communiqué.

Les départements des Hauts-de-Seine, des Yvelines, de l'Essonne et du Val-de-Marne sont également concernés par cette obligation de porter le masque dans la rue, avec quelques adaptations locales. En Essonne, cette mesure ne concerne ainsi que les agglomérations. 

A Paris, la préfecture de police a aussi précisé les règles en vigueur dans la capitale pour le réveillon du Nouvel An, dans la nuit de vendredi à samedi. Les bars et restaurants fermeront à 2 heures du matin, "les activités de danse dans tous les établissements recevant du public" seront interdites, tout comme "les rassemblements de personnes donnant lieu à la consommation de boissons alcoolisées sur la voie publique". Dans de nombreuses zones, la consommation d'alcool et la vente à emporter de ces boissons seront interdites de vendredi 18 heures à samedi 6 heures. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.