Covid-19 : le député José Evrard est mort de la maladie à l'âge de 76 ans

L'élu de Debout la France dans le Pas-de-Calais avait été hospitalisé pour des difficultés respiratoires fin décembre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le député José Evrard lors des questions au gouvernement à l'Assemblée, à Paris, le 17 septembre 2019.  (MAXPPP)

Le député (Debout la France) du Pas-de-Calais, José Evrard, est mort des suites du Covid-19 à l'âge de 76 ans, annoncent un de ses fils et son attaché parlementaire, Guillaume Kaznowski, vendredi 7 janvier. "J'ai l'immense triste de vous annoncer ce soir la disparition du député du pas de calais Jose Évrard suite au Covid19. Je pense ce soir à sa femme, son fils, ses petits-enfants", poste ce dernier sur Twitter. José Evrard avait trois enfants, dont deux fils et une fille, comme le mentionne Emmanuel Macron dans son communiqué.

"Il était hospitalisé depuis le 27 décembre, à la suite de difficultés respiratoires", ajoute-t-il auprès du ParisienLe fils du défunt, Rémi Evrard, a confirmé cette disparition à l'AFP, précisant que son père, hospitalisé à Arras et qui militait contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire, était "vacciné".

Un militant communiste passé à l'extrême droite

Militant communiste pendant 36 ans, José Evrard avait quitté le Parti communiste pour rejoindre le Front national en 2014 "pour des notions de souveraineté et d'indépendance nationale", s'estimant "trahi sur ses engagements". Il avait remporté pour le FN la 3e circonscription du Pas-de-Calais, par 52,94% des voix, en juin 2017 face au MoDem Patrick Debruyne.

Il avait ensuite rejoint les Patriotes, en novembre 2017, une décision qualifiée de "trahison" par le FN. Postier de formation avant de devenir permanent du Parti communiste à Lens pendant 15 ans, ce natif de Cauchy-à-la-Tour, avait opéré un dernier virage en rejoignant en 2019 le parti Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan. Ce dernier fait part de son "immense tristesse" sur Twitter et salue son "ami""un homme courageux, droit, gentil".

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, réagit également sur le réseau social et adresse "à sa femme, ses enfants, ses proches, ainsi qu’à ses collègues et collaborateurs" ses "pensées émues et solidaires dans la peine".

[EDIT] Cet article a dans un premier temps, et par erreur, mentionné le "fils unique" de José Evrard. Ce dernier avait en réalité trois enfants. Nous présentons nos excuses à sa famille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.