Covid-19 : "Le centre pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet est devenu un cluster", dénonce FO après la découverte de quatre cas

Le syndicat réclame un dépistage massif alors qu'une deuxième vague de tests va être lancée mardi.

Centre pénitentiaire d\'Avignon - Le Pontet.
Centre pénitentiaire d'Avignon - Le Pontet. (SUAU VALERIE / MAXPPP)

Le délégué Force ouvrière pénitentiaire pour la région Paca-Corse, Jessy Zagari, estime que "le centre pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet [dans le Vaucluse] est devenu un cluster", après la découverte de quatre cas de Covid-19, rapporte France Bleu Vaucluse lundi 1er juin. Une nouvelle campagne de dépistage débute mardi et concerne 80 détenus, mais FO demande que 900 personnes soient testées.

>> Les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct

Une première campagne de dépistage a eu lieu la semaine dernière, après trois premiers cas de Covid-19, à savoir deux surveillants et un employé prestataire de services. Les tests réalisés sur 300 personnes ont révélé qu'un détenu était aussi positif au Covid-19, il a été transporté vers l'unité hospitalière sécurisée régionale de Marseille.

FO demande que la totalité du personnel et des détenus soit dépistés

Après ce quatrième cas, une deuxième campagne de tests a été décidée et commence mardi auprès de 80 détenus susceptibles d'avoir été en contact avec le détenu infecté. Ils sont incarcérés dans deux étages du centre pénitentiaire, entièrement confinés, et doivent respecter les gestes barrières, porter des masques s'ils se déplacent.

Mais FO demande que 900 personnes soient dépistées - les 250 agents et les 650 détenus - car "entre le début du dépistage du personnel et le placement à l’isolement du détenu déclaré positif, il s’est écoulé plus de cinq jours", il est donc clair que "ce détenu a été en contact avec bien plus de monde que les 80 détenus identifiés".