Info franceinfo Covid-19 : pas de mesures sanitaires plus strictes d'ici la fin des vacances scolaires, le gouvernement veut "laisser de l'air aux Français"

Il n'y a "pas de bouleversement" à attendre à l'issue du Conseil de défense de mercredi, selon les informations recueillies par franceinfo.

Article rédigé par
Hadrien Bect - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron, Jean Castex et Olivier Véran lors d'un Conseil de défense, le 12 novembre 2020. (THIBAULT CAMUS / POOL)

Il n'y aura pas de mesures sanitaires plus strictes d'ici la fin des vacances scolaires d'hiver, a appris franceinfo mardi 16 février au soir. Un nouveau Conseil de défense se tient mercredi dans la matinée à l'Elysée, alors que la situation sanitaire reste tendue dans certains départements. Néanmoins, le nombre de nouveaux cas de contaminations au Covid-19 continue de baisser lentement au niveau national

>> Covid-19 : où sont passés les avis du Conseil scientifique ?

Face à cette situation relativement stable, le gouvernement ne veut pas faire évoluer les restrictions d'ici la fin des vacances scolaires d'hiver. La zone B (Marseille, Lille, Strasbourg, Nantes), la dernière à être en vacances, reprendra comme prévu les cours lundi 8 mars. Il n'y a "pas de bouleversement" à attendre à l'issue du Conseil de défense. "Laissons un peu d’air aux Français", avance un conseiller pour résumer l'état d’esprit de l’exécutif, alors que l'on a plutôt l'habitude d'avancer de quinze jours en quinze jours.

"On reste dans un entre-deux"

Devant ce répit relatif, plusieurs interlocuteurs au sein de l'exécutif s'interrogent d'ailleurs sur l'effet réel des variants, notamment britannique. Emmanuel Macron lui-même, lors de la réunion sur les vaccins et les traitements avec des scientifiques, le 2 février, les a questionnés : sont-ils vraiment plus contagieux ? Pour certains scientifiques, le calme actuel s’explique plutôt par la présence encore relativement faible des variants dans l’ensemble des cas.

Le Premier ministre Jean Castex ne participera à la conférence de presse du gouvernement jeudi, le point hebdomadaire sur l'évolution de l'épidémie en France. Pour autant, le gouvernement ne souhaite pas se montrer trop optimiste : "On reste dans un entre-deux", indique Matignon à franceinfo. Si certains au gouvernement imaginent déjà de premières réouvertures dès le mois prochain de musées, notamment, même symboliques, un ministre prédit : "C’est un débat qui va monter, on va être forcé d’aller vers un allègement".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.