Covid-19 : la crise entraîne un sentiment de déclassement chez les Français, selon un sondage pour le Cercle des économistes

D'après ce sondage, 72% des personnes interrogées pensent que la France est en déclin. L'étude montre aussi que les Français jugent que les élus locaux et les collectivités territoriales ont montré leur utilité pendant la crise sanitaire. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un drapeau français avec en arrière-plan la Tour Eiffel.  (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Depuis le début de la crise sanitaire, la France est perçue comme un pays en déclin pour plus de sept sondés sur dix, d'après un sondage réalisé auprès de 1 012 personnes par l'Ifop pour le Cercle des économistes, à l'occasion des rencontres économiques d'Aix-en-Provence organisées samedi 3 et dimanche 4 juillet, avec le soutien de Radio France et franceinfo.

D'après cette enquête réalisée sur Internet du 22 au 23 juin 2021, 72% des Français interrogés pensent que leur pays est en déclin. C'est six points de plus qu'en mai 2020. Parallèlement, les sondés sont moins nombreux à considérer que la France dispose de beaucoup d'atouts : 77%, contre 83% au printemps 2020. Ce sentiment de déclassement est renforcé par le fait qu'une courte majorité de Français interrogés estiment que leur pays est capable de se réformer. Cette proportion d'optimistes a perdu 19 points en un an.

Les élus locaux sortent renforcés de la crise

L'autre enseignement de ce sondage est que les élus locaux, et de manière générale, les collectivités territoriales, sortent renforcés après la crise sanitaire. Les maires sont les élus en qui les sondés accordent le plus leur confiance. Près de 7 Français sur 10 la leur accordent, soit 69%, en hausse de six points par rapport au niveau d'avant crise sanitaire. Par ailleurs, 65% des interrogés estiment que "les solutions locales initiées par les élus des collectivités territoriales doivent être encore plus réaffirmées, la crise du Covid-19 ayant montré leur utilité". En revanche, selon l'enquête de l'Ifop, une majorité de Français (53%) n'a pas confiance dans ses députés.

Bien que le président de la République n'inspire la confiance que d'un tiers des sondés (34%, contre 30% en février 2020), les Français approuvent majoritairement (63%) l'action de l'exécutif pour "mener à bien la campagne de vaccination contre le coronavirus", alors qu'ils n'étaient que 36% au début du mois de janvier. La côte de confiance du gouvernement pour accompagner les entreprises en difficulté a également fortement progressé, passant de 48% en janvier 2021 à 60% après la levée du couvre-feu le 20 juin dernier. Cependant, d'après l'enquête de l'IFOP, moins d'un Français sur deux (49%) fait confiance au gouvernement pour "faire face efficacement au coronavirus".

Alors que l'absention aux élections régionales et départementales les 20 et 27 juin dernier étaient élèvés, près de 7 Français sur 10 (69%) disent ne pas avoir été influencés par la gestion de la crise sanitaire par l'exécutif au moment d'aller voter. Une donnée qui explique "l'importante reconduction des exécutifs régionaux sortants", selon l'institut de sondage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.