Covid-19 : la Belgique revient sur son interdiction de voyager dans les zones rouges

En mars, la Belgique avait établi une liste de pays et régions en zone rouge et avait interdit à ses ressortissants de s'y rendre. Cette interdiction va être remplacée à partir de vendredi 25 septembre par "des avis déconseillant strictement de voyager dans ces zones".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passants masqués à la gare de Bruxelles Central (Belgique), le 4 mai 2020. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Machine arrière. Après avoir interdit à ses ressortissants de se rendre dans les pays classés en zone rouge pour contrôler l'épidémie de Covid-19, le ministre belge des Affaires étrangères, Philippe Goffin, annonce, mardi 22 septembre, la suppression de cette interdiction à compter du 25 septembre. "Les interdictions de voyager en zones rouges seront remplacées par des avis déconseillant strictement de voyager dans ces zones. Il s’agit d’un retour au principe de la formulation des avis de voyages telle qu’elle existait avant la crise du Covid", indique-t-il dans un communiqué.

Pourquoi un tel changement ? "Cette décision du gouvernement s’inscrit dans sa volonté d’une plus grande coordination européenne. Nous étions jusqu'ici le seul pays européen à interdire et non à déconseiller les voyages en zones rouges", explique Philippe Goffin. Le ministre des Affaires étrangères belge voit dans cette décision "un pas important en vue d’une réelle coordination que la Belgique appelle de ses vœux le plus rapidement possible et à laquelle elle travaille activement". Depuis le début de la pandémie, la Belgique a recensé 103 392 cas et 9 950 morts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.