Covid-19 : l'économie mondiale s'inquiète

La panique face à l'épidémie de Covid-19 se ressent en bourse. Les marchés mondiaux ont tous dévissé lundi 24 février. Les explications du journaliste David Boéri sur le plateau de France 3.

France 3

Les conséquences économiques de l'épidémie de Covid-19 sont plus importantes que prévu. Lundi 24 février, les marchés mondiaux ont chuté. "Maintenant depuis plus d'un mois, l'économie chinoise, la deuxième puissance mondiale, tourne au ralenti. Les effets sont déjà visibles. Aucun chiffre officiel des autorités, mais selon les estimations de plusieurs organismes, 30% à 50% de l'activité en Chine serait aujourd'hui à l'arrêt. Beaucoup d'usines sont incapables de redémarrer, faute de personnel et surtout faute de transports pour acheminer toutes les marchandises. La consommation est également en chute libre, notamment si l'on regarde les ventes de voitures : seulement 5 000 sur les 15 premiers jours de février, contre 60 000 sur la même période il y a un an. Des ventes donc divisées par 12, alors que le transport aérien est en pleine crise", explique le journaliste David Boéri sur le plateau du 12/13.

La reprise de la croissance mondiale est en péril, selon le FMI

"Selon les derniers relevés du site flightradar24.com, qui suit tous les déplacements d'avions, 80% des vols sont désormais annulés depuis et vers la Chine, ainsi qu'à l'intérieur du pays", ajoute-t-il. Tout cela risque donc d'avoir des effets sur la croissance mondiale. "C'est encore difficile à évaluer. Tout va dépendre de la durée et de l'ampleur de cette crise sanitaire. Selon le Fonds monétaire internationale (FMI), le Covid-19 pourrait déjà coûter 0,1 point de croissance au niveau mondial cette année [...] Le FMI reconnaît par ailleurs que l'épidémie risque de 'mettre en péril la reprise de la croissance mondiale', déjà fragile. En clair, une éventuelle multiplication des mesures de confinement pourrait gripper toute l'économie mondialisée", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Bourse de Paris a dévissé (-3,94%), lundi 24 février, ainsi que plusieurs bourses européennes. 
La Bourse de Paris a dévissé (-3,94%), lundi 24 février, ainsi que plusieurs bourses européennes.  (DANIEL ROLAND / AFP)