Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : l'appel à projet pour fabriquer des traitements "va assurer l'autonomie sanitaire", estime les entreprises du médicament

Frédéric Collet, président de LEEM, l'organisation professionnelle des entreprises du médicament en France, a qualifié de "très bonne nouvelle" le lancement d'un appel à projet de 300 millions d'euros pour fabriquer vaccins et traitements contre le Covid-19 en France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un flacon de vaccin contre le Covid-19. (JOEL SAGET / AFP)

L'appel à projet de 300 millions d'euros pour fabriquer vaccins et traitements contre le Covid-19 en France, annoncé sur franceinfo/France Inter dimanche 7 février par la ministre déléguée à l'industrie, Agnès Pannier-Runacher va permettre de "rebâtir toutes les conditions d'attractivité et de compétitivité (en France) et puis assurer finalement ce que nous recherchons, à savoir l'autonomie sanitaire", assure Frédéric Collet, président de Les Entreprises du médicament, l'organisation professionnelle des entreprises du médicament en France.

A la question de savoir si 300 millions d'euros sont suffisants, Frédéric Collet souligne que l'important est "le signal que cela envoie (...). Les politiques qui se sont succédé depuis 30 ans ont contribué à faire en sorte que nous soyons dans la situation d'aujourd'hui. (...) La France était le premier pays fabricant de médicaments industriels au début des années 2000, nous sommes maintenant le quatrième. Nous étions le premier pays européen en matière de recherche publique, nous sommes aujourd'hui le quatrième. Donc, cette politique, cet investissement, va dans le bon sens parce qu'il va permettre de mobiliser les conditions pour recréer cette attractivité", juge le président de LEEM.

Un secteur qui représente 100 000 emplois

Frédéric Collet estime par ailleurs que cet appel à projets montre que "le secteur des entreprises du médicament est un secteur de sortie de crise. Nous avons vu pendant cette pandémie sa mobilisation exceptionnelle. Nous avons été capables de sortir en un an un vaccin et de commencer la vaccination. Il faut normalement dix ans pour le faire", souligne Frédéric Collet, rappelant que le secteur du médicament en France représente plus de 260 entreprises et 100 000 collaborateurs.

"C'est aussi un secteur attractif sur les métiers de la santé, ceux des nouvelles technologies. Et puis, ce sont également des emplois qualifiés et en région", conclut le président de LEEM.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.