Covid-19 : l'année blanche des intermittents prolongée jusqu'à la fin décembre

La période d'indemnisation devait prendre fin le 31 août 2021.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes manifestent à l'appel des occupants du théâtre de l'Odéon, à Paris, le 23 avril 2021, contre la réforme de l'assurance chômage. (MARTIN NODA / HANS LUCAS / AFP)

Quatre mois de répit supplémentaire. Les intermittents du spectacle, privés de leurs cachets en raison de la crise du Covid-19, bénéficieront d'une prolongation de leur indemnisation chômage jusqu'à la fin décembre, ont annoncé, mardi 11 mai, les ministères de la Culture et du Travail. Cette aide devait prendre fin le 31 août 2021. De leur côté, les intermittents demandaient une seconde année blanche en raison des incertitudes sanitaires.

La prolongation sera suivie, en 2022, de mesures d'aides pour accompagner la reprise d'activité des quelque 120 000 professionnels du spectacle vivant. "Ces mesures vont permettre à ceux qui, faute de périodes travaillées suffisantes, ne parviendraient pas à renouveler leurs droits à allocations, de bénéficier de l'accès à une indemnité pendant toute l'année 2022", précisent les ministères.

Alors que pour obtenir l'assurance-chômage, les intermittents doivent avoir travaillé 507 heures sur douze mois, ce seuil va être abaissé temporairement à 338 heures pour les moins de 30 ans. Par ailleurs, un dispositif d'aide à l'emploi doté de 30 millions d'euros va être également mis en place dans le but d'accompagner le retour des intermittents à l'emploi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.