Covid-19 : Israël va rouvrir en mars ses frontières aux non-vaccinés

A compter du 1er mars, tous les visiteurs étrangers pourront entrer dans le pays, à condition d'effectuer un test PCR avant leur départ et un autre à leur arrivée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers dans le tramway de la ville de Jérusalem, le 31 décembre 2021. (MENAHEM KAHANA / AFP)

Israël allège ses restrictions sanitaires. Le pays va rouvrir ses frontières aux personnes non vaccinées à partir du 1er mars, a annoncé dimanche 20 février le Premier ministre israélien, Naftali Bennett. A compter de cette date, tous les visiteurs étrangers pourront entrer en Israël, à condition d'effectuer un test PCR avant leur départ et un autre à leur arrivée.

Les citoyens israéliens devront, eux, seulement effectuer un test PCR à leur arrivée, précise le bureau du Premier ministre. Naftali Bennett a annoncé jeudi la fin du pass sanitaire, affirmant que la vague de contamination liée au variant Omicron s'estompait désormais en Israël.

Près de la moitié de la population du pays a reçu trois doses de vaccin, ce qui a contribué, selon les autorités sanitaires, à limiter le nombre d'hospitalisations au plus fort de la vague du variant Omicron. L'Etat hébreu a recensé dimanche plus de 10 000 nouveaux cas de Covid-19, un nombre bien inférieur aux 85 000 cas quotidiens fin janvier.  Au total, plus de 3,5 millions de cas et 9 841 décès ont été enregistrés en Israël depuis le début de la pandémie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.