Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : huit millions d’autotests mis sur le marché

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Covid-19 : 8 millions d’autotests mis sur le marché
Covid-19 : huit millions d’autotests mis sur le marché Covid-19 : 8 millions d’autotests mis sur le marché (France 2)
Article rédigé par France 2 - M. Rousselin
France Télévisions
France 2

Une plateforme a été lancée pour recueillir les résultats des autotests, alors que huit millions d’entre eux vont être mis sur le marché. La Haute autorité de santé met en garde sur leur traçabilité, qui "n’est pas garantie".

La campagne de dépistage du Covid-19 en France se poursuit. Huit millions d’autotests vont être mis sur le marché. Une fois que vous avec le vôtre, vous devez vous rendre sur le site internet du gouvernement : monautotest.gouv.fr. Il faudra alors créer un compte et renseigner des informations personnelles comme votre nom, prénom, date de naissance, le cadre dans lequel vous avez réalisé cet autotest et, bien sûr, s’il est négatif, positif ou indéterminé. Sans oublier de cocher une case où vous consentez à ce que les résultats de vos données soient utilisés à des fins statistiques et épidémiologiques. Celles-ci seront conservées trois mois.

"La traçabilité des autotests n’est pas garantie"

L’objectif pour le gouvernement est que toutes les personnes positives ou potentiellement contagieuses ne soient pas dans la nature. Car, normalement, si votre autotest est positif, vous devez réaliser un test PCR ou antigénique afin de confirmer ou d’infirmer ce résultat. Mais vous n’êtes pas obligé de vous rendre sur la plateforme. C’est là le bémol que pointe la Haute autorité de santé, qui précise que "la traçabilité des autotests n’est pas garantie, impactant ainsi l’évolution de l’épidémie ou encore les mesures d’isolement ou la recherche des cas contacts". L’institution recommande à ce qu’un dispositif plus adapté soit mis en place, explique en plateau la journaliste de France Télévisions, Murielle Rousselin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.