Covid-19 : hôpitaux submergés à Nice, des patients de plus en plus jeunes

À Nice (Alpes-Maritimes) où le préfet a décidé, lundi 22 février, de la mise en place d’un reconfinement partiel pour les deux week-ends à venir, les hôpitaux sont saturés. En outre, les patients sont de plus en plus jeunes.  

France 2

Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé, lundi 22 février, un reconfinement partiel pour le département ainsi que pour la ville de Nice. La mesure concerne les deux week-ends à venir. Néanmoins, la situation est déjà très difficile pour les hôpitaux, qui sont littéralement submergés. Au CHU de Nice, l’équipe médicale doit prendre une décision compliquée, mardi 23 février : choisir quels sont les trois patients qui seront transférés vers la Bretagne pour soulager le service, le lendemain.  

Un service bondé 

Alors qu’il a doublé sa capacité en début de semaine, le service de réanimation Covid n’a plus que deux places disponibles. De plus, les patients sont de plus en plus jeunes. "On a à peu près la moitié des gens qui ont moins de 55 ans", affirme la professeure Carole Ichai, cheffe du service de réanimation de l’hôpital Pasteur de Nice. Par ailleurs, dans les Alpes-Maritimes, le taux d’incidence pour les plus de 60 ans est stable depuis le début du mois de février, voire diminue un peu.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Covid-19 : hôpitaux submergés à Nice, des patients de plus en plus jeunes
Covid-19 : hôpitaux submergés à Nice, des patients de plus en plus jeunes (France 2)