Covid-19 : hôpitaux asphyxiés au Portugal, le pays appelle à l’aide

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : Hôpitaux asphyxiés au Portugal, le pays appelle à l’aide
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Bard, T.Guery, E.Noel - France 2
France Télévisions

Le Portugal a lancé au début du mois de février un appel à l’aide européenne face à la crise épidémique liée au Covid-19. Les chiffres de la contamination se sont accélérés en raison de la progression du variant britannique.

Au Portugal, l’urgence est désormais permanente et les patients Covid-19 arrivent en continu dans un hôpital de la banlieue de Lisbonne. 330 patients Covid sont déjà hospitalisés, soit deux fois plus que la capacité de l’établissement. La surcharge de patients sous assistance respiratoire est telle que le réseau d’oxygène a lâché il y a quelques jours. "À Lisbonne, les hôpitaux sont pleins depuis deux semaines", témoigne Antonio Bras, ambulancier. "Nous avons un tel nombre de patients Covid que nous devons transférer les cas les plus critiques vers d’autres hôpitaux."

Déferlante du variant anglais

Le pays déplore près de 6 000 morts en seulement un mois. Le Portugal est submergé par le variant anglais, qui est détecté dans 60% des cas de Covid de la région de Lisbonne. "Le pic est arrivé après Noël et les fêtes, pendant lesquelles il y a eu un certain laisser-aller", explique le Dr. Ernesto Ruivo, interne à l’Institut national de l’urgence médicale. Dans certains funérariums, comme aux pompes funèbres Servilusa, il faut compter "trois, cinq, voire huit jours d’attente" pour célébrer des funérailles, indique Paulo Carreira, son directeur.

Face à cette crise, le Portugal "appelle à l’aide d’autres pays européens", explique Anaïs Bard, envoyée spéciale à Lisbonne, qui rapporte notamment qu’une "dizaine de patients" vont être envoyés en Autriche, tandis que l’Allemagne "a envoyé en renfort 26 médecins et infirmiers militaires".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.