Covid-19 : forte activité chez les fabricants de masques français

Face à la menace du Covid-19, le gouvernement cherche à renforcer ses stocks de masques. Il passe d'énormes commandes notamment pour des protections de type FFP2.

FRANCE 2

Une cadence régulière et précise. Sur une chaîne automatisée de l'usine Kolmi-Hopen près d'Angers (Maine-et-Loire), des masques de protection sont assemblés et découpés avant d'être emballés et envoyés à des grossistes. Depuis un mois, le rythme s'est considérablement accéléré. "On a augmenté notre capacité de production par cinq ou six depuis le 21 janvier", confie Gérald Heuliez, le directeur général de l'usine.

La Chine fournissait 90% des masques vendus dans le monde

L'usine est en activité 24h/24 et 7 jours sur 7 dans le contexte de l'épidémie du coronavirus. Hôpitaux, pharmacies... Partout, les besoins sont en nette augmentation. La Chine fournissait 90% des masques vendus dans le monde, mais le pays vient de suspendre ses exportations pour se concentrer sur ses propres besoins. Résultats : l'usine française répond tant bien que mal à la demande.

Le JT
Les autres sujets du JT
Face à la menace du Covid-19, le gouvernement cherche à renforcer ses stocks de masques. Il passe d\'énormes commandes notamment pour des protections de type FFP2.
Face à la menace du Covid-19, le gouvernement cherche à renforcer ses stocks de masques. Il passe d'énormes commandes notamment pour des protections de type FFP2. (FRANCE 2)