Covid-19 : en Italie, la région de la Lombardie confinée par erreur pendant une semaine

Les régions du pays sont divisées en trois types de zones (jaune, orange et rouge), en fonction de la situation épidémique. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des étudiants et des professeurs protestent contre l'enseignement à distance, le 21 janvier 2021, à Brescia, en Italie. (STEFANO NICOLI / NURPHOTO / AFP)

Une erreur étonnante. La Lombardie, le cœur économique du nord de l'Italie, a été confinée et classée "zone rouge" à tort pendant une semaine en raison de statistiques régionales erronées au sujet de l'épidémie de Covid-19. Un décret gouvernemental signé samedi 23 janvier est venu rectifier le tir.

>> Covid-19 : les dernières informations sur l'épidémie dans notre Direct

Les régions d'Italie sont actuellement divisées en trois types de zones (jaune, orange et rouge), en fonction de la gravité de la situation épidémiologique locale, mais chaque semaine la situation est réexaminée par un comité scientifique. Classée "zone rouge" par un décret précédent depuis une semaine, la région lombarde se retrouvera à partir de dimanche en "zone orange", une situation moins contraignante qui permet de se déplacer dans sa commune sans autorisation.

Plus de 84 000 morts en Italie

Le décret précise que le gouvernement a pris en compte "des chiffres révisés" concernant le nombre de personnes encore testées positives, fournis rétroactivement par la Lombardie le 20 janvier puis validés vendredi. La question avait donné lieu vendredi à une âpre joute verbale entre la région et le gouvernement, chacun se renvoyant la balle sur la bévue commise.

Dimanche, la Sardaigne repassera aussi de zone rouge en zone orange, qui concernera désormais au total 14 régions italiennes. La Sicile (sud) et la province autonome de Bolzano (nord) demeurent classées pour leur part dans la catégorie rouge du plus haut risque, qui oblige notamment la population à rester en confinement à la maison dans sa commune, sauf pour motifs de travail et de santé. Seuls les commerces de première nécessité y sont ouverts.

L'Italie a déploré plus de 84 000 morts depuis le début de l'épidémie et 2,4 millions de cas de positivité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.