Covid-19 : en Guadeloupe, les habitants et les touristes résignés après leur première journée de confinement

La vie tourne au ralenti en Guadeloupe, reconfinée pour tenter de juguler l'épidémie de Covid-19. De nouvelles restrictions plutôt bien respectées.

Article rédigé par
Boris Loumagne - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Cascade des écrevisses quasiment désertée en raison des restrictions sanitaires. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

Couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin, déplacements hors du domicile restreints à un rayon de 10 kilomètres, restaurants clos après 20 heures, bars, cinéma, musées, salles de sport fermés... La Guadeloupe a vécu sa première journée de reconfinement, jeudi 5 août. L'île fait face à une recrudescence de l'épidémie de Covid-19, à cause notamment du variant Delta, qui représente désormais 70% des contaminations.

C’est l’un des sites les plus fréquentés du parc national de Guadeloupe : la Cascade des écrevisses. Mais comme elle est à plus de 10 kilomètres des grands hôtels de l’archipel, il n'y a quasiment personne. À part Élise et sa famille, venue de la Drôme pour quelques jours de vacances : "Ce sont nos derniers jours de vacances et on se contente de 10 kilomètres à la ronde. Mais on est presque heureux d'avoir la Cascade aux écrevisses pour la première fois pour nous tout seuls. Généralement, il y a un paquet de personnes."

"Une mesure pas du tout adaptée"

Avec les activités nautiques à l’arrêt, les bars et lieux de culture fermés, le secteur touristique de la Guadeloupe tourne au ralenti. On trouve tout de même du monde sur la plage, mais là aussi, il y a des restrictions, avec notamment l'interdiction de rester statique. Alors Marie Lyès, une Guadeloupéenne, s’active : "On bouge beaucoup. On nage, on revient, on fait une pause, on renage et on revient, ça marche bien, ça va. Je pense que c'est une mesure qui n'est pas du tout adaptée à la Guadeloupe, parce qu'il n'y a pas beaucoup de touristes cette année."

"Si vous allez à la plage de la Perle, la plage de Grande anse, vous verrez qu'il y a des espaces immenses et qu'il n'y a aucune raison d'être dans la restriction."

Marie Lyès, une Guadeloupéenne

à franceinfo

Peu de serviettes sur la plage, pas de pique-nique, les nouvelles règles semblent bien respectées. Mais on trouve toujours quelques récalcitrants, comme Kelly, une Lyonnaise en vacances qui compte bien poser sa serviette sur le sable : "Je suis totalement opposée à ces mesures inutiles. En plus c'est vrai que sur la plage, c'est un peu idiot de ne pas pouvoir mettre de serviette."

Lydia, dans sa supérette, compte bien respecter ce reconfinement. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

Toutes ces mesures ne semblent pas vraiment gêner les habitants. Ce qui dérange les Guadeloupéens, c'est ce périmètre de 10 kilomètres, avec interdiction de le dépasser sauf motif impérieux. Lydia, assise derrière la caisse de sa supérette, compte bien respecter cette mesure, malgré la contrainte : "Je ne pourrai pas aller voir ma famille alors que d'habitude, on est tout le temps ensemble. Là c'est vrai que ça va nous faire un petit coup, mais bon, on est habitués maintenant, donc on va faire par WhatsApp." 

Le premier jour du reconfinement en Guadeloupe - le reportage de Boris Loumagne
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.