Protocole sanitaire au collège : pour les sixièmes, un cas de Covid-19 entraînera la fermeture de la classe

Le ministère a fait cette précision notamment parce que les collégiens en 6e ne sont pas tous éligibles à la vaccination contre le Covid-19, autorisée à partir de 12 ans. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une classe d'un collège à Périgueux.  (EMMANUEL CLAVERIE / RADIOFRANCE)

À partir de la rentrée de septembre, une classe de sixième fermera pendant sept jours lorsqu'un cas de Covid-19 sera détecté, sur le même modèle de ce qu'il se passe à l'école primaire, a appris franceinfo vendredi 30 juillet auprès du ministère de l'Éducation nationale.

>> Covid-19 : les dernières informations sur l'épidémie à suivre dans notre direct

Cette précision du ministère de l'Education nationale s’explique car il y avait une zone floue après les déclarations mercredi sur franceinfo de Jean-Michel Blanquer sur le protocole sanitaire à suivre à la rentrée dans les établissement scolaires. Le ministre de l'Éducation avait annoncé que les collégiens et les lycéens, s'ils ne sont pas vaccinés, devront à partir de la rentrée passer en travail à distance pendant sept jours si un cas de Covid-19 est détecté dans leur classe. Ceux qui auront reçu le vaccin pourront continuer de suivre leurs cours en présentiel.

La même règle pour les moins de 12 ans

Sauf qu'une immense majorité des élèves de sixième auront moins de 12 ans à la rentrée et ne sont donc pas éligibles à la vaccination contre le Covid-19. Aucune chance donc, qu'ils puissent rester en cours s'ils sont cas contact. La règle semblait en décalage. Avec l'aménagement apporté ce vendredi, le protocole sera le même pour tous les enfants de moins de 12 ans.

Un éclaircissement plutôt salué par le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, mais sa dirigeante Sophie Vénétitay regrette que les plus jeunes collégiens, les moins autonomes, seront ceux qui se retrouveront finalement avec le plus d'enseignement à la maison : "On a l'impression d'un renversement de logique. Si on regarde ce qui s'est passé en 2020 quand il y avait la règle de un cas égale une fermeture, on a eu beaucoup de fermetures très vite."

"Avec un variant qui circule encore plus vite et qui touche encore plus les plus jeunes, on risque d'avoir des fermetures de classes de sixième qui vont être très nombreuses."

Sophie Vénétitay, Snes-FSU

à franceinfo

Le syndicat enseignant déplore enfin que l'âge des élèves de 6e semble avoir été un peu oublié dans le protocole initial et que toute la stratégie ne repose que sur la vaccination, en ne prenant pas assez en compte les autres mesures de dépistage et de protection, comme l'aération.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.