Covid-19 : Corée du Sud, nouvel épicentre de l'épidémie

En Corée du Sud, la propagation du virus s'accélère. À Séoul, 500 cas de contamination supplémentaires ont été enregistrés. Avec, en ligne de mire, une secte religieuse.

franceinfo

Des files interminables devant les officines qui vendent des masques de protection : scène de vie désormais quotidienne à Séoul, la capitale du deuxième pays le plus touché par le coronavirus après la Chine continentale. Alors plus l'épidémie progresse, plus la demande de masque est forte. Un peu partout dans la ville, des hommes en combinaison intégrale désinfectent tout ce qui peut l'être, comme un marché alimentaire interdit au public.

Le pays tourne au ralenti

Près de 1 800 cas de coronavirus ont été recensés dans le pays. Beaucoup d'entre eux appartiennent à une secte religieuse sud-coréenne montrée du doigt pour avoir caché la vérité sur l'épidémie. Aujourd'hui, c'est tout un pays qui tourne au ralenti. Les musées sont fermés, les examens universitaires reportés et les églises ont suspendu leur service.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes attendent pour acheter des masques de protection contre le coronavirus Covid-19, le 27 février 2020 à Daegu (Corée du Sud). 
Des personnes attendent pour acheter des masques de protection contre le coronavirus Covid-19, le 27 février 2020 à Daegu (Corée du Sud).  (JUNG YEON-JE / AFP)