Covid-19 : confinement, vaccination, pass... Quelles sont les nouvelles mesures prises en Europe pour faire face à la cinquième vague de l'épidémie ?

En Autriche, les non-vaccinés seront confinés à partir de lundi dans les régions de la Haute-Autriche et de Salzbourg. La mesure devrait être étendue à tout le pays alors que l'épidémie repart en flèche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Un panneau prévient les visiteurs du marché de Noël situé en face de la mairie, à Vienne (Autriche), que leur pass sanitaire sera contrôlé, le 12 novembre 2021. (GEORG HOCHMUTH / APA)

En Europe, la cinquième vague a bel et bien commencé. Le nombre de cas de contaminations par le Covid-19 flambe à nouveau. Face à ce rebond alarmant, certains pays ont pris des mesures pour pousser la fraction de la population qui y est encore réticente à se faire vacciner.

Confinement spécifique pour les non-vaccinés, fin de la validité des tests pour les pass sanitaires ... Récapitulatif des mesures prises en Autriche, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Norvège, quatre pays où le retour de l'épidémie inquiète, à l'approche de l'hiver.

Autriche : un confinement pour les non-vaccinés et vaccination pour les plus de 5 ans

 La situation. Plus de 10 000 nouveaux cas sont enregistrés chaque jour dans ce pays de 9,8 millions d'habitants. La courbe des contaminations s'est muée en une droite qui monte à la verticale, comme le montre l'infographie ci-dessous publiée sur le site CovidTracker à partir des données du site Our world in data. Près de 65% de la population autrichienne est complètement vaccinée, mais ce chiffre reste inférieur à la moyenne européenne de 67%, et très éloigné de celle de l'Espagne (79%) ou de  la France (75%, selon les chiffres de l'agence Santé publique France).

Le nombre de nouveaux cas de Covid en Autriche par million d'habitants, selon les données d'Our World in data utilisées pour le site CovidTracker. (COVIDTRACKER / OUR WORLD IN DATA)

 Les mesures. Un confinement sera imposé aux personnes non vaccinées (ou ne disposant pas d'un certificat d'anticorps). Celles-ci n'auront plus le droit de quitter leur domicile sauf pour faire leurs courses, du sport ou pour des soins médicaux, a annoncé le chancelier autrichien, Alexander Schallenberg, lors d'une conférence de presse vendredi 12 novembre. Les régions de la Haute-Autriche (dans le nord du pays) et celle de Salzbourg, parmi les plus affectées, introduiront ce confinement des non-vaccinés à partir de lundi. En revanche, au niveau national, la date d'entrée en vigueur de la mesure n'a pas été précisée. Elle doit d'abord recevoir l'aval du Parlement, dimanche 14 novembre.

Parmi les autres décisions annoncées : la vaccination du personnel de santé va devenir obligatoire. Enfin, les enfants de 5 ans et plus pourront bénéficier du vaccin Pfizer-BioNTech dans un des centres de vaccination de Vienne, la capitale de l'Autriche, dès lundi 15 novembre. C'est une décision inédite dans l'Union européenne, alors que l'Agence européenne des médicaments n'a pas encore donné son aval à la vaccination des moins de 12 ans.

Allemagne : à Berlin et en Saxe, le test n'est plus valable pour le pass sanitaire

• La situation. L'Allemagne a enregistré, jeudi 11 novembre, un nombre record de nouvelles infections avec 50 196 cas supplémentaires en 24 heures. Le taux d'incidence sur sept jours, qui mesure le nombre de nouvelles infections pour 100 000 habitants, s'élève désormais à 249,1, avec des situations inquiétantes dans les Länder (régions) de Saxe (521), de Thuringe (469,2) ou en Bavière (427). La pression est croissante sur les unités de soins hospitaliers. Un peu plus de 67% des Allemands sont pourtant totalement vaccinés. 

La courbe des nouveaux cas de Covid en Allemagne par million d'habitants, selon une infographie du site CovidTracker utilisant les données du site Our world in data.  (COVIDTRACKER / OUR WORLD IN DATA)

• Les mesures. Au niveau national, le pays est toujours dans l'expectative. Il attend qu'Olaf Scholz, pressenti pour devenir chancelier, succède à Angela Merkel. Mais des mesures sont  prises au niveau des régions et des villes. A compter de lundi 15 novembre, un test négatif au Covid ne sera plus suffisant à Berlin pour accéder aux restaurants (en dehors des terrasses), aux bars, aux salles de sport et aux salons de coiffure. Il faudra impérativement une preuve de vaccination ou de guérison du Covid. Ce type de dispositif dit "2G", pour "geimpft" (vacciné) ou "genesen" (guéri), est déjà entré en vigueur cette semaine en Saxe, Etat-région situé en ex-RDA, où le taux de vaccination est très inférieur à la moyenne nationale.

Pays-Bas : un pass vaccinal (ou de guérison) imposé pour restaurants et salles de loisirs

 La situation. Les Pays-Bas connaissent également une montée en flèche de l'épidémie. Ils ont annoncé, jeudi 11 novembre, 16 364 nouveaux cas de Covid en 24 heures, soit un record pour une seule journée. Même si 72% de la population a été entièrement vaccinée, les personnes non vaccinées sont à l'origine de la plupart des cas en soins intensifs (69%) et des admissions à l'hôpital (55%), selon des données compilées par l'AFP.

La courbe du nombre de cas de Covid par million d'habitants au Pays-Bas jusqu'au 12 novembre 2021, selon le site CovidTracker utilisant les données d'Our world in data. (COVIDTRACKER / OUR WORLD IN DATA)

 Les mesures. Les Pays-Bas ont décidé de revenir à un "confinement partiel", le premier de l'automne en Europe occidentale. Les restrictions sanitaires seront "sévères" pendant trois semaines. Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a annoncé, vendredi 12 novembre, que les bars, les restaurants et les magasins essentiels tels que les supermarchés devraient fermer à 20 heures. Les magasins non essentiels fermeront à 18 heures. Les citoyens néerlandais sont appelés à ne pas accueillir plus de quatre personnes chez eux et à faire du télétravail, "sauf si cela n'est vraiment pas possible". Les manifestations publiques sont supprimées et les matchs de football seront joués à huis clos, y compris le match de qualification pour la Coupe du monde qui opposera les Pays-Bas et la Norvège la semaine prochaine. Les écoles restent toutefois ouvertes et les sorties hors du domicile sont autorisées.

Après cette période de trois semaines, le gouvernement s'apprête à prendre des mesures visant plus spécifiquement les non-vaccinés. L'accès aux lieux de restauration et de loisirs pourrait être réservé aux seules personnes vaccinées ou guéries du Covid. Le test négatif au Covid ne pourra plus servir de laissez-passer.

Norvège : les communes pourront décréter l'utilisation d'un pass sanitaire

• La situation. Le rebond épidémique est confirmé avec 1 500 nouveaux cas quotidiens dans ce pays de 5,4 millions d'habitants. Le nombre de décès augmente de nouveau, même s'il reste faible, autour de quatre par jour cette semaine, selon les statistiques officielles compilées par l'AFP. Un peu plus de 70% de la population était complètement vaccinée au 11 novembre 2021, selon les données du site Our world in data.

La courbe des nouveaux cas de Covid confirmés par million d'habitants en Norvège jusqu'au 12 novembre, selon une infographie du site CovidTracker basée sur des données du site Our World in Data. (COVIDTRACKER / OUR WORLD IN DATA)

 Les mesures. La Norvège, qui avait levé toutes ses restrictions à la fin septembre, fait marche arrière. Le gouvernement a annoncé, vendredi 12 novembre, qu'il allait autoriser les communes à avoir recours au pass sanitaire. Certaines mesures visent spécifiquement les non-vaccinés. Les membres du personnel de santé non vaccinés devront ainsi se faire tester deux fois par semaine et porter le masque. Les cas contacts non vaccinés de plus de 18 ans sont sommés de se faire tester à partir du 16 novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.