Covid-19 : avec une baisse de revenus de 43% en 2021 comparé à 2019, l'hôtellerie s'en sort mieux en France que chez ses voisins européens

Le secteur a accusé un recul de 55,6% en Italie, 63,1% en Allemagne, 64,7% au Portugal et même 71,9% aux Pays- Bas, selon le cabinet spécialisé MKG.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux hôtels à Lourdes (Hautes-Pyrénées), le 26 mars 2021. (GEORGES GOBET / AFP)

La cinquième vague n'a pas encore submergé l'hôtellerie françaiseAvec 43% de revenus en moins en 2021 qu'en 2019, le secteur s'en sort mieux que ses voisins européens. Ces derniers sont encore très affectés par la crise sanitaire, selon le bilan 2021 de l'hôtellerie publié vendredi 14 janvier par le cabinet spécialisé MKG. La chute des revenus du secteur a été de 47,6% au Royaume-Uni, de 51,9% en Grèce et de 53,1% en Espagne. 

Mais d'autres pays ont encore plus souffert : l'hôtellerie a accusé un recul de 55,6% en Italie, 63,1% en Allemagne, 64,7% au Portugal et même 71,9% aux Pays- Bas, selon MKG.

Un impact d'Omicron "plus tardif"

Ces disparités territoriales peuvent s'expliquer par l'arrivée des "variants Delta puis Omicron", qui "ont sévi dès le mois de décembre et affecté certains pays européens, notamment l'Allemagne où le recul d'activité hôtelière est passé de -46,9% en novembre à -60% en décembre", commente MKG.

En France, en revanche, "l'impact d'Omicron a été plus tardif" et le secteur, porté par les vacances de Noël, a "continué de progresser en décembre par rapport à novembre", complète le cabinet spécialisé. Toutefois, "la vague arrive : sur les nuits du 6 au 12 janvier 2022, la baisse de revenu par chambre de l'hôtellerie française est redescendue à -29,9% en moyenne par rapport à la même période en 2019".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.