Covid-19 : à quels critères se fient les organismes de santé publique pour mesurer l’épidémie ?

Publié
Covid-19 : à quels critères se fient les organismes de santé publique pour mesurer l’épidémie ?
France 2
Article rédigé par
D.Mascret - France 2
France Télévisions

L’épidémie de Covid-19 diminue en France, mais avec la baisse des températures l’indice de contamination "R" augmente. Le médecin Damien Mascret fait le point sur la situation sur le plateau du 20 Heures.

Alors que les températures baissent en France, l’indice de contamination "R" augmente. Doit-on s’en inquiéter ? “Il faut arrêter de se focaliser sur le 'R'. C’est vrai que c’est toujours un reflet de la propagation du virus, mais ce n’est plus le critère pertinent pour les décisions de santé publique. Ce n’est même pas l’incidence, qui depuis la mi-août, a commencé à baisser. Ce n’est pas pertinent”, indique le docteur Damien Mascret sur le plateau du 20 Heures.

"Ce qui compte aujourd’hui, ce sont les hospitalisations"


Même si on regarde dans les départements, on a une petite vingtaine de départements en orange qui ont une incidence supérieure à 50 pour 100 000 habitants. "Mais l’indicateur est tellement biaisé qu’on en arrive à trouver que la Lozère est un département dangereux, tout simplement parce qu’on est passé de trois cas en moyenne par jour à 12 cas par jour (...) Ce qui compte aujourd’hui, ce sont les hospitalisations", poursuit le médecin.
 

Parmi nos sources 

Liste non exhaustive

Visualisation Covid-19

Covidtracker

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.