Covid-19 : 98% des passagers arrivés en Corse disposaient d'un test négatif, selon un premier bilan

Depuis samedi, un test antigénique ou PCR est obligatoire pour pouvoir rentrer sur l'île. La préfecture se félicite dans un communiqué d'une mesure "majoritairement respectée" et indique qu'il y a eu huit verbalisations.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police contrôle les passagers arrivant en Corse, à l'aéroport Napoléon Bonaparte à Ajaccio, le 19 décembre 2020. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Sur 3 000 passagers arrivés en Corse, 98% "disposaient bien des documents requis", autrement dit d'un test PCR ou antigénique négatif annonce la préfecture dans un premier bilan fait à 17 heures samedi 19 décembre. "La mesure est donc très majoritairement respectée", se félicite le préfet.

Ils sont 2% des voyageurs, soit 93 personnes, à ne pas avoir de tests à présenter. Parmi eux, certains étaient de "bonne foi" et "se sont manifestés auprès des autorités dès leur arrivée sur l'île". Ils n’ont pas été verbalisés mais "cette tolérance exceptionnelle pourrait être révisée dans les prochains jours", avertit la préfecture. Ils ont pu réaliser un test sur place "grâce au dispositif mis en œuvre par les préfectures et l’ARS avec le concours de professionnels de santé", notamment la Croix Rouge et la Protection civile de Corse.

En revanche, huit voyageurs ont "délibérément tenté de frauder et de se soustraire à l’obligation de test". Ils ont fait l’objet d’une amende de 135 euros. Ils ont également été testés après avoir reçu leur amende. 

Un test obligatoire jusqu'au 8 janvier

Les personnes âgées de plus de 11 ans souhaitant se rendre en Corse durant les fêtes de fin d'année, du samedi 19 décembre au 8 janvier 2021, devront avoir fait un test PCR ou antigénique 72 heures avant d'embarquer sur un bateau ou dans un avion vers l'île méditerranéenne. Une mesure pour "essayer d'adapter la réponse sanitaire aux spécificités des territoires" comme l'île de beauté, affirmait à franceinfo Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.