Covid-19 : 71 voitures et 76 poids lourds sont arrivés au port de Boulogne Calais

Son directeur Jean-Marc Puissesseau garde espoir de pouvoir rapatrier les 3 800 camions bloqués en raison de l'apparition d'un nouveau variant du coronavirus au Royaume-Uni. Mais il évoque un vrai "chaos" au niveau des tests côté britannique.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'A2 à Douvres au Royaume-Uni saturée de camions qui attendent de rejoindre la France, le 23 décembre 2020. (ALAN LANGLEY / ANADOLU AGENCY)

"Nous avons connu l'arrivée de 71 voitures et de 32 poids lourds, en fin de journée, hier, le trafic n'a pas été rétabli suite aux dispositions prises par les Britanniques en ce qui concerne les tests", se désole jeudi 24 décembre sur franceinfo Jean-Marc Puissesseau, président directeur général du port de Boulogne Calais, qui tente de rapatrier les chauffeurs bloqués au Royaume-Uni en raison de l'apparition d'un nouveau variant du coronavirus.

"3 800 camions, on peut les acheminer en 24 h"

"Cette nuit, on n'a eu que 44 poids lourds, c'est mon énorme surprise et là il y a deux bateaux qui arrivent, un avec 50 camions et un autre avec 60 mais c'est loin des chiffres annoncés", détaille Jean-Marc Puissesseau. "Chaque bateau, c'est 120 camions. Nous avons actuellement 7 bateaux opérationnels, chaque bateau peut faire 5 rotations. Donc, ça veut dire que 3 800 camions, à partir du moment où le trafic est normal, on peut les acheminer sur Calais en 24 heures".

Jean-Marc Puissesseau annonce que le port restera ouvert vendredi, jour de Noël : "Il faut encore que les bateaux arrivent. Cela fait 48 heures que j'ai espoir que cela se débloque mais on ne sait pas ce qui se passe avec les tests. Il y a un tel chaos".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.