Covid-19 : "2,5 millions de salariés qui pourraient télétravailler ne le font pas", regrette la ministre du Travail

Élisabeth Borne veut "réduire la part des salariés qui ne télétravaillent pas du tout". Elle encourage également "ceux qui télétravaillent un peu" à télétravailler "un jour de plus".

Article rédigé par
Avec France Bleu Paris - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Élisabeth Borne, la ministre du Travail, lors du point de situation du gouvernement sur le Covid-19, le 4 février 2021. (MARTIN BUREAU / AFP)

"Il faut absolument se remobiliser" sur le télétravail, a répété la ministre du Travail, Élisabeth Borne, vendredi 5 février sur France Bleu Paris. Le Premier ministre a demandé jeudi à toutes les entreprises de généraliser le télétravail dès que c’est possible, pour contribuer à freiner l'épidémie de Covid-19. Pourtant, le travail à distance s’érode depuis ces dernières semaines.

>> Vaccination, télétravail, vacances… Ce qu'il faut retenir du point de situation du gouvernement sur le Covid-19

"Parmi les actifs qui peuvent facilement télétravailler, on a seulement 64% qui le font, a constaté Élisabeth Borne. Et parmi ceux qui peuvent télétravailler à 100%, on était à 45% en novembre, on est tombé à 30%. Donc, ça veut dire finalement qu'il y a un tiers de ces actifs qui peuvent facilement télétravailler qui ne le font pas. C’est 2,5 millions de salariés qui pourraient télétravailler qui ne le font pas."

"Toutes les tâches qui peuvent être faites à distance doivent être faites en télétravail. Donc, si votre activité peut être faite à distance, vous devez être cinq jours sur cinq en télétravail. C'est la règle qui s'impose aux entreprises."

Élisabeth Borne

à franceinfo

Élisabeth Borne a demandé qu’une concertation se mette en place dans chaque entreprise, entre l'employeur et les salariés ou les représentants des salariés. Avec deux objectifs : "Que l'on réduise la part de ceux qui ne télétravaillent pas du tout. Et puis, ceux qui télétravaillent un peu, un jour, deux jours, trois jours, que tous ces salariés travaillent un jour de plus", a-t-elle proposé.

La ministre du Travail a confirmé le renforcement des visites en entreprise et la possibilité de les accompagner : "On a une instruction qui a été adressée hier à l'inspection du travail en leur demandant de reprendre, de renforcer les visites en entreprise. Vous savez que depuis le confinement, ils ont fait 65 000 visites en entreprise dans le cadre de ces visites. Ils conseillent l'entreprise, accompagnent la mise en place des règles sanitaires."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.