Coronavirus : une troisième vague inévitable après les fêtes ?

Le professeur Djillali Annane, chef du service réanimation de l'hôpital Raymond Poincaré (Hauts-de-Seine), était l'invité du journal de 23 Heures de franceinfo, vendredi 18 décembre. Il a donné son sentiment sur le rebond épidémique que connaît le pays actuellement et le risque d'une troisième vague après les fêtes.

franceinfo

En France, la situation épidémique a connu un net rebond ces derniers jours. De quoi faire craindre le pire avec les fêtes de fin d'année qui approchent. "Dans mon service comme dans celui de mes collègues, on est resté à un niveau d'alerte très élevé. Il y a quelques heures, nous avons encore admis un patient pour une forme grave de Covid-19", témoigne le professeur Djillali Annane, chef du service réanimation de l'hôpital Raymond Poincaré (Hauts-de-Seine), dans le journal de 23 Heures de franceinfo, vendredi 18 décembre.

Situation tendue tout le mois de janvier ?

"On est déjà dans une activité tendue et on sait que ça va continuer de s'aggraver et d'augmenter dans les prochains jours, d'ici la fin de l'année", poursuit Djillali Annane. Et d'ajouter : "Nous, on s'attend à une autre vague avec une bosse de chameau. On a eu la première bosse du chameau, on a eu un plateau et on s'attend à avoir la deuxième bosse du chameau d'ici 10 à 15 jours. Elle risque de durer tout le mois de janvier."

Le JT
Les autres sujets du JT
Djillali Annane, chef du service de médecine intensive et réanimation de l\'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), lors d\'une interview sur France 2 diffusée le 2 août 2020.
Djillali Annane, chef du service de médecine intensive et réanimation de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), lors d'une interview sur France 2 diffusée le 2 août 2020. (FRANCE 2)