Coronavirus : une procédure dérogatoire va être ouverte pour permettre aux couples binationaux de se retrouver

En raison de la fermeture des frontières, de nombreux couples n'ont pas pu se retrouver. Le gouvernement français veut faire évoluer la réglementation.   

Plusieurs Etats, tels que l\'Allemagne et les Pays-Bas, ont déjà décidé de libéraliser les attributions de visa court séjour. 
Plusieurs Etats, tels que l'Allemagne et les Pays-Bas, ont déjà décidé de libéraliser les attributions de visa court séjour.  (EVA BLANCO / EYEEM / EYEEM)

"Ce virus n'aime pas l'amour, nous si." Dans un entretien au Journal du dimanche (article réservé aux abonnés), paru dimanche 9 août, le secrétaire d'Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, annonce ouvrir une procédure dérogatoire pour permettre aux couples binationaux, séparés en raison de la fermeture des frontières, de se retrouver.

"Les conjoints devront se présenter au consulat avec des documents attestant des activités communes, leurs pièces d'identité, une preuve de résidence en France pour le conjoint français, un titre de transport aller et retour, explique le secrétaire d'Etat. Ces dérogations, qui seront validées par la Commission interministérielle de crise, entraîneront la délivrance d'un laissez-passer lorsque c'est nécessaire. Ainsi, ces couples pourront enfin se retrouver."

Prouver une relation durable

Depuis la mise en place de mesures de restrictions pour lutter contre la pandémie de Covid-19, de nombreux couples binationaux vivant dans des pays différents n'ont pas pu se retrouver. Certains se sont regroupés dans le collectif Love is not tourism pour faire évoluer ces réglementations. Plusieurs Etats, tels que l'Allemagne et les Pays-Bas, ont déjà décidé de libéraliser les attributions de visa court séjour. 

En France, pour décrocher cette autorisation spéciale, il faudra prouver que la relation sentimentale est durable, précise Le JDD. Cela peut être prouvé par un contrat de bail commun, des factures ou un compte en banque commun, ou encore des preuves de visites régulières et communes.