Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : une guerre sans merci pour les masques de protection

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : la bataille des masques de protection
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Plusieurs millions de masques qui devaient arriver en France ont été vendus sur le tarmac d’un aéroport chinois à des acheteurs américains.

Un avion en provenance de Shanghai (Chine) sur l’aéroport de Bâle-Mulhouse mardi 31 mars est l’objet de toutes les convoitises. A son bord, le nouvel or blanc : deux millions de masques chirurgicaux commandés par la région Grand Est à la Chine. La cargaison est bien arrivée en France pour être livrée dans les hôpitaux. Mais tous les masques prévus n’arrivent pas à bon port. Certains ont été rachetés avant même le décollage.

Une bataille sans pitié

C’est ce qu’a révélé, mercredi, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. "Sur le tarmac en Chine, une commande française a été achetée par les Américains et l’avion qui devait parvenir en France est parti directement aux Etats-Unis", a assuré Renaud Muselier. Des masques détournés, symbole de la bataille que se livrent des pays du monde entier pour s’approvisionner alors que la demande est de plus en plus forte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.