Coronavirus : une centaine de cas à Pékin, signe d'une seconde vague ?

Pendant que la France se déconfine, l’Asie fait marche arrière. Chennai (Inde) se reconfine, ainsi que Pékin. Des quartiers sont de nouveau en quarantaine dans la capitale chinoise. L’OMS met en garde contre une résurgence du coronavirus.

FRANCEINFO

Le marché chinois de Xinfadi reste fermé et sous bonne garde lundi 15 juin. Ce très grand marché alimentaire de Pékin est le nouveau foyer de Covid-19 de la capitale. Depuis dimanche soir, tous les habitants sont testés au pied de leurs immeubles. Les autorités recherchent activement tous ceux qui ont pu fréquenter le marché, soit 200 000 personnes depuis le 30 mai. Résultat : 21 quartiers sont de nouveau placés en quarantaine, soit 100 000 habitants. Les restrictions et les contrôles de température sont de retour.

Trois jours décisifs

79 cas de coronavirus ont été recensés dans cette ville de 20 millions d’habitants. C’est très préoccupant pour les autorités chinoises. Tout part d’une seule personne à Pékin le 30 mai, mais cinq cas de Covid-19 ont été détectés dans d’autres villes et ils ont tous un lien avec le marché Xinfadi. Tous les centres sportifs et culturels de Pékin ont été fermés. Pour les experts chinois, les trois prochains jours seront cruciaux pour déterminer l’ampleur de cette nouvelle contagion. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un résident du quartier de Fengtai à Pékin (Chine) est testé au Covid-19, le 15 juin 2020.
Un résident du quartier de Fengtai à Pékin (Chine) est testé au Covid-19, le 15 juin 2020. (LI XIN / XINHUA / AFP)