Coronavirus : un car médicalisé avec huit patients à bord forcé de faire demi tour entre Reims et Tours

Les malades n'étaient pas en réanimation donc non prioritaires pour les transferts explique l'Agence régionale de santé.

Un autocar médicalisé transportant huit malades du coronavirus a dû faire demi-tour entre les hôpitaux de Reims et Tours. Les patients n\'étaient pas prioritaires selon l\'Agence régionale de santé.
Un autocar médicalisé transportant huit malades du coronavirus a dû faire demi-tour entre les hôpitaux de Reims et Tours. Les patients n'étaient pas prioritaires selon l'Agence régionale de santé. (J-F FREY / MAXPPP)

Un autocar médicalisé transportant huit malades du coronavirus a dû faire demi-tour entre les hôpitaux de Reims et Tours, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne, mardi 31 mars. Pour l'Agence régionale de santé, les patients n'étaient pas prioritaires car ils ne se trouvaient pas en réanimation.

Le véhicule a été forcé de rebrousser chemin moins d'une heure après son départ du CHU de Reims. "Ce sont les services de réanimation qui sont les plus en tension en ce moment donc on privilégie les transferts de malades en réanimation", indique à France Bleu Christophe Lannelongue, de l’Agence Régionale de Santé Grand-Est.

Solidarité entre hopitaux

Le CHRU de Tours explique être d'accord pour accueillir ces malades de Reims, "parce que, chez eux, les patients sont dans le couloir. On pouvait aider pendant un temps et peut-être qu'après la vague ils auraient fait de même pour nous", explique Louis Bernard, le chef du service des maladies infectieuses.

La procédure de transfert doit normalement être validée par les hôpitaux, mais aussi par les agences régionales de santé concernées et par le centre de crise national de la Direction générale de la santé.