Coronavirus : transports perturbés à partir de lundi

À partir de lundi 16 mars, avec la fermeture des crèches et de tous les établissements scolaires, faire garder ses enfants va être un véritable casse-tête, et cela aura des conséquences dans les transports. Certains employés vont être forcés de rester chez eux, le trafic sera impacté.

France 2

Toulouse (Haute-Garonne) a fait ses comptes. Sur ses 1 500 conducteurs de bus et de tramways, entre 200 et 300 chauffeurs seront absents à partir de lundi 16 mars. La régie de transports ne supprimera aucune ligne et assurera 80% de la fréquence des bus. Le but est d'éviter que les voyageurs ne s'entassent. Des dispositions que les Toulousains trouvent rassurantes. À Paris, la RATP recense elle aussi ses agents et annoncera dimanche 15 mars le trafic à venir pour la semaine prochaine.

L'offre de transports devrait être suffisante sur tout le territoire

De son côté, la SNCF prévoit qu'environ 20% de ses salariés devront garder leurs enfants et ne pourront donc pas travailler. La direction prévoit qu'à partir de lundi la circulation des trains sera réduite à 80% du trafic normal. Malgré cette annonce, les usagers semblent confiants. "Il va falloir prévoir du temps de trajet supplémentaire", explique une usagère. Avec moins d'étudiants et beaucoup de salariés en télétravail, l'offre de transports devrait être suffisante sur tout le territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passagers portent des masques de protection dans le métro parisien, vendredi 13 mars 2020.
Des passagers portent des masques de protection dans le métro parisien, vendredi 13 mars 2020. (ABDULMONAM EASSA / AFP)