Coronavirus : pour Yannick Jadot, « sans unité il n’y a pas de mobilisation efficace »

Le député européen EELV Yannick Jadot est l’invité de Gilles Bornstein dans les 4 Vérités.

franceinfo

« On est face à une épidémie dramatique, il faut se mobiliser et utiliser tous les moyens de réduire le nombre de malades ». C’est ainsi que Yannick Jadot réagit au durcissement des mesures de confinement mise en place en France depuis maintenant plus de trois semaines, alors que l’épidémie de coronavirus a déjà fait plus de 10 000 morts en France. Il regrette cependant que certaines mesures soient prises seulement dans certaines villes et qu’il n’y ait pas de cohérence sur l’ensemble du territoire.

Il prend notamment comme exemple la mesure prise à Paris, où la course à pied est interdite entre 10h et 19h : « Soit courir est dangereux et dans ce cas-là il ne faut pas courir du tout, mais rassembler tous les joggeurs à partir de 19 heures, on se demande en quoi ce serait efficace ».

« Une meilleure concertation »

Interrogé sur l’action d’ensemble de l’Etat depuis le début de cette crise sanitaire, Yannick Jadot rappelle qu’il faut absolument qu’il y ait une « unité », mais avant tout derrière les soignants, pour que « la mobilisation soit efficace ». « Cette unité doit évidemment se transformer aussi, parfois en codécision, en une meilleure concertation », ajoute l’eurodéputé.

Yannick Jadot, le 5 décembre 2019, à Paris. 
Yannick Jadot, le 5 décembre 2019, à Paris.  (JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY / AFP)