Cet article date de plus de trois ans.

Coronavirus et gestes barrières : "On a du mal à faire passer le message", regrette une infectiologue

Selon Odile Launay, la prise de conscience des Français va se faire au fur et à mesure du développement de l'épidémie de coronavirus.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des panneaux d'information sur le coronavirus à Créteil (illustration). (THOMAS SAMSON / AFP)

"Les gens ne se sentent pas encore concernés par cette infection" de coronavirus Covid-19, affirme samedi 14 mars sur franceinfo Odile Launay, infectiologue à l’Hôpital Cochin à Paris. 

>> Coronavirus Covid-19 : suivez la situation en direct

"On a du mal à faire passer le message" des gestes barrières, explique-t-elle, alors que l'épidémie a entraîné la mort de 79 morts, selon le dernier bilan officiel communiqué par le ministre de la Santé. Plus de 3 661 personnes sont atteints par ce coronavirus.

Avec les cas qui vont arriver, on va avoir une prise de conscience.

Odile Launay, infectiologue

à franceinfo

En France, "on est encore au début de l'épidémie", rappelle Odile Launay. L'infectiologue reconnaît que les "discours peuvent être contradictoires", mais "l'évolution a changé, on voit que le virus va arriver chez nous. Le nombre de cas augmente très vite ces derniers jours. Ce qui nous préoccupe beaucoup, c'est le nombre de personnes qui nécessitent la prise en charge en réanimation". Les 154 personnes en réanimation souffrent "de pneumonies très sévères, difficiles à prendre en charge. Elles vont rester longtemps en réanimation", précise Odile Launay.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.