Coronavirus : Nice et Cannes désinfectent leurs rues à la javel diluée

Dans les Alpes-Maritimes, comme en Chine, des villes désinfectent trottoirs, horodateurs, murets. Est-ce efficace ?

franceinfo

Les trottoirs et le mobilier urbain de Cannes (Alpes-Maritimes) sont passés au peigne fin. Tout est nettoyé et désinfecté minutieusement. Pour lutter contre la propagation du Covid-19, des agents de la ville ont commencé mercredi 25 mars la désinfection des rues. Une initiative bienvenue pour les habitants. Le produit utilisé est non-toxique et tuerait le coronavirus en 15 minutes : de l’eau de javel diluée. "La javel est un virucide et également un bactéricide qui permet d’éliminer ce fameux coronavirus. On fait tous les endroits sensibles avant l’ensemble de la ville", explique le directeur de la propreté urbaine, Thierry Gaudineau.

"De la poudre aux yeux"

"C’est de la poudre aux yeux lancée au visage des gens", d’après le Pr Pierre Dellamonica, ancien responsable en infectiologie au CHU de Nice, qui va désinfecter ses rues à partir du jeudi 26 mars. Ces mesures de précaution se poursuivront néanmoins jusqu’à la fin du confinement. Ces municipalités s’inspirent de ce qui a déjà été fait à l’étranger, notamment en Corée du Sud et en Chine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Après la Chine et la Corée du Sud, la campagne de désinfection des rues a désormais lieu en France. À Cannes, dans les Alpes-Maritimes, la désinfection du mobilier urbain a ainsi commencé mercredi 25 mars.
Après la Chine et la Corée du Sud, la campagne de désinfection des rues a désormais lieu en France. À Cannes, dans les Alpes-Maritimes, la désinfection du mobilier urbain a ainsi commencé mercredi 25 mars. (FRANCEINFO)