Coronavirus : l’hôpital de campagne ne sera pas opérationnel avant le 27 mars

Pour venir au secours des hôpitaux alsaciens et de l’hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin), l’armée a été rappelée en renfort. On compte aussi beaucoup sur l’hôpital de campagne qui doit offrir de nouveaux lits, mais il faudra attendre au moins jusqu’au 27 mars.

France 2

L’hôpital de campagne à Mulhouse sera installé par l’armée sur le parking du personnel de l’hôpital pour apporter son aide dans le cadre de l'épidémie de Covid-19. 30 lits en réanimation sous des tentes, et un objectif : désengorger l’hôpital, première ligne face à l’afflux de patients ces deux dernières semaines. Emmanuel Macron avait promis qu’il serait déployé dans les jours à venir. Il ne devrait pas être prêt avant le 27 mars.

"C’est des choses qui viennent trop tard"

Trop tard, pour certains soignants de l’hôpital : "C’est une bonne chose (pour les patients), mais c’est des choses qui viennent trop tard. Tous les jours, on intube une bonne quinzaine de patients. Il nécessitent des places en réanimation. Si on n’a pas de place tout de suite, ça veut dire qu’il va falloir organiser un transfert", se désole une soignante anonymement. Alors pourquoi un tel délai ? En cause, une logistique très lourde et complexe.

Le JT
Les autres sujets du JT
À l’hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin), d\'où s\'exprime en direct la journaliste Ambrine Bdida, les places en réanimation sont déjà occupées depuis plusieurs jours. Mercredi 18 mars, six patients ont été évacués par l’armée dans le sud de la France.
À l’hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin), d'où s'exprime en direct la journaliste Ambrine Bdida, les places en réanimation sont déjà occupées depuis plusieurs jours. Mercredi 18 mars, six patients ont été évacués par l’armée dans le sud de la France. (FRANCE 2)