Coronavirus : les stations thermales font grise mine

À cause de la pandémie de Covid-19 et de la crise sanitaire et économique qui en découle, les stations thermales sont désertées. Le secteur se montre très inquiet.

FRANCE 2

C’est un secteur auquel on ne pense pas de prime abord mais qui souffre terriblement de la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de Covid-19 : les stations thermales. Désertées, à l’arrêt, elles subissent de plein fouet la conjoncture et cela se répercute sur les villes thermales et les hôtels, relève France 2, mardi 26 janvier. C’est le cas par exemple à Royat, dans le Puy-de-Dôme. Cette ville thermale est privée de ses curistes. La fréquentation a baissé de 60% en 2020.

Des conséquences en matière de santé

"Il y a des conséquences économiques qui sont énormes parce qu’on a perdu deux tiers de notre chiffre d’affaires. Il y a aussi des conséquences en matière de santé puisqu’on a privé les deux tiers de nos curistes d’un traitement médical", déplore Dominique Ferrandon, le directeur des thermes de Royat. Pour l’instant, les 113 entreprises du thermalisme français ignorent à quelle date elles pourront rouvrir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Station thermale
Station thermale (FRANCE 2)