Coronavirus : les signaux d'un retour ?

C'est un indicateur sensible et fiable pour mesurer l'état de l'épidémie de Covid-19 : les eaux usées. L'Académie de médecine recommandait ce mardi 7 juillet de surveiller systématiquement la présence du virus dans les stations d'épurations françaises. Justement, le coronavirus semble de retour dans les eaux de Paris depuis fin juin. Est-ce le signal d'une seconde vague ?

France 2

Sur douze prélèvements effectuées du 22 au 26 juin, six sont positifs. Or, les eaux usées reflètent l'état de santé de la population. Les spécialistes s'interrogent donc. "Il y a un message d'alerte. Après, on est pas encore dans une deuxième vague. On est dans un réseau de surveillance qui se met en place. On cherche le virus, on le trouve. Maintenant, il faut que dans l'été on maintienne cette surveillance et on verra comment les choses évoluent", prévient Vincent Maréchal, professeur de virologie à l'université de la Sorbonne.

Un moyen de mieux gérer l'épidémie ?

Dès qu'il a contracté la Covid-19, le malade rejette des traces de virus en allant aux toilettes, et ce avant même d'avoir développé les premiers symptômes. Dès la fin de l'hiver dernier, la détection du coronavirus dans nos eaux usées avait précédé de quelques jours les hospitalisations. Utiliser cette détection pour mieux gérer l'épidémie, c'est ce que font certains pays d'Europe. En Italie, les scientifiques ont découvert que le virus était présent dans les eaux usées de Milan et Turin en décembre 2019, soit deux mois avant que le premier malade ne soit officiellement recensé.


Le JT
Les autres sujets du JT
(GUILLAUME SOUVANT / AFP)