Coronavirus : les premiers expatriés évacués de Chine

Des ressortissants américains et japonais qui vivaient à Wuhan, en Chine, ont été rapatriés par leurs gouvernements respectifs. Alors que l'épidémie du virus 2019-nCoV continue de s'étendre, la France se prépare également à envoyer un premier avion jeudi 30 janvier.

FRANCE 3

Sur le tarmac de la base militaire d'Anchorage, dans l'Alaska (États-Unis), un avion en provenance de Wuhan (Chine) a atterri mercredi 29 janvier pour une escale technique. Au sol se trouvent des hommes en combinaison blanche, et à l'intérieur, encadrés par une équipe médicale, les premiers ressortissants américains évacués de Chine. Prix du billet pour ce vol sanitaire : près de 1000 euros. À Anchorage, les passagers profitent d'un premier répit.

Des passagers soulagés

Prochaine destination pour ces Américains, une base militaire en Californie. Depuis Wuhan, plusieurs pays évacuent mercredi leurs ressortissants. Le premier vol sanitaire japonais s'est posé à Tokyo. Une délivrance pour les passagers. "Dès que je me suis assis sur mon siège, je me suis endormi. Je pense que nous étions très soulagés et exténués", témoigne l'un d'entre eux. À Wuhan, une partie de la communauté française attend toujours d'être rapatriée

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres d\'une équipe médicale partent de l\'aéroport de Yinchuan (nord-ouest de la Chine) pour rejoindre la région de Wuhan, foyer de l\'épidémie, le 28 janvier 2020.
Des membres d'une équipe médicale partent de l'aéroport de Yinchuan (nord-ouest de la Chine) pour rejoindre la région de Wuhan, foyer de l'épidémie, le 28 janvier 2020. (WANG PENG / XINHUA / AFP)