Coronavirus : les médecins inquiets face à la pénurie de masque

Vingt-cinq départements au moins attendent en urgence les équipements médicaux nécessaires qui devraient être livrés entre le mardi 17 mars et le jeudi 19 mars.

France 3

Consulter sans porter de masque, pour Bernard Huynh, médecin à Paris, c’est devenu son quotidien. Depuis le début de l’épidémie en France, il n’a reçu aucun masque FFP2. Ils sont pourtant réservés aux soignants. Pour ses patients, les stocks sont depuis longtemps épuisés.

Une situation préoccupante

« Ce sont des masques qui ont été réquisitionnés par l’Etat, mais en réalité, 50 masques, ça tient deux jours. C’était il y a presque dix jours maintenant. Ça fait donc très longtemps pour trop peu de masques », explique-t-il, montrant dans le même temps une boite de cinquante masques, vide. Une situation devenue préoccupante : sans cette protection, il craint que les soignants soient atteints par le virus. « On va avoir des médecins qui vont être malades au lieu d’être au chevet de leurs malades », poursuit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pharmacies peuvent désormais vendre des masques grand public.
Les pharmacies peuvent désormais vendre des masques grand public. (FREDERIC DIDES / HANS LUCAS / AFP)