Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les infirmières inspirent une très grande confiance aux Français, mais elles se sentent abandonnées par les pouvoirs publics, selon un sondage

En revanche, les Français ne font pas confiance au ministère de la Santé, et encore moins au gouvernement, pour gérer cette crise sanitaire

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une infirmière prend soin d'un patient dans l'unité Covid+ du service de réanimation d'un hôpital de Belfort en Franche-Comté. (LIONEL VADAM  / MAXPPP)

Le rituel des applaudissements à 20 heures en est une bonne illustration. En pleine épidémie de Covid-19, 96% des Français ont une bonne opinion du personnel soignant en général et des infirmières en particulier, selon un sondage Odoxa-MNH (Mutuelle nationale des hospitaliers) pour franceinfo et le Figaro Santé. 70% ont même une très bonne opinion des infirmières et des infirmiers alors que ce pourcentage était de 43% en 2015, lors d'une précédente enquête réalisée par Odoxa.

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct.

Une profession pas assez reconnue, ni récompensée


Neuf Français sur 10 les jugent compétents, courageux, bienveillants, passionnés et considèrent aussi que les infirmiers et infirmières sont débordés et pas suffisamment reconnus. Plus de 80% des personnes interrogées affirment que les infirmiers et infirmières ne sont pas bien rémunérés et ne sont pas bien protégés alors qu'ils exercent un métier éprouvant estiment 97% des sondés.


Une très grande majorité (97%) des personnes interrogées font également confiance au personnel hospitalier, aux médecins, aux infirmiers pour lutter contre le coronavirus. En revanche, les Français ne font pas confiance au ministère de la Santé (51% de défiance), et encore moins au gouvernement (64% de défiance) pour gérer cette crise sanitaire, selon cette enquête. 76% estiment que l'État a failli à limiter le plus possible la propagation de l'épidémie et aurait pu faire plus pour éviter cette situation. Une critique que partage, encore plus largement, le personnel soignant (81%), également interrogé par Odoxa.

Le personnel soignant se sent aimé

Malgré la reconnaissance de leur travail par la quasi totalité des Français, les infirmiers vivent une grande souffrance au travail, comme le révèle ce sondage. 68% des infirmières et infirmiers se disent insatisfaits de leur travail.Ce sentiment est partagé par l'ensemble du personnel hospitalier (61%). Le personnel soignant se sent aimé (76%) mais estime également à 76% ne pas avoir été soutenu par l'État, en termes de moyens et de matériel mis à disposition.


Cette enquête a été réalisée auprès de 1 003 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, et interrogées par Internet les 8 et 9 avril. Près de 2 100 professionnels de santé hospitaliers ont également été interrogés par Internet du 3 au 6 avril.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.