Coronavirus : les hôpitaux sous tension en Guadeloupe

La Guadeloupe est un des territoires les plus confrontés face à l'épidémie de coronavirus. Les hôpitaux sont en tension avec 16 décès en une semaine. Le point sur place.

16 personnes sont mortes des suites de la Covid-19 en une semaine : 4 avaient moins de 55 ans et le plus jeune n'était âgé que de 46 ans. 1 059 cas positifs ont été recensés pour la même période, la situation est plus qu'inquiétante en Guadeloupe. "Toutes les personnes qui sont fragiles, qui ont des comorbidités, qui ont des maladies chroniques, du diabète, de l'hypertension, de l'obésité, il faut qu'elles se protègent au maximum", clame le docteur Valérie Denux, directrice générale de l'ARS Guadeloupe. L'ARS en appelle à la responsabilité de chacun pour respecter les gestes barrières et freiner la propagation du coronavirus.

Trop de rassemblements familiaux

Le contact tracing effectué par la sécurité sociale, c’est-à-dire l'identification des cas contact à partir des personnes testées positives a permis de détecter de nombreux clusters à caractère familial. "On est en confiance quand on est dans la famille, on se connaît, ça fait trop longtemps qu'on ne s'est pas vus et les gens dans un repas quotidien, domicile, qui vont à la plage, se regroupent et il y a un nombre important de contaminations intrafamiliales", explique le docteur Florence Lacroix, directrice du service médical de l'Assurance maladie. La réserve sanitaire est arrivée dans le département pour renforce les équipes du CHU.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants écoutent le préfet de Guadeloupe, Philippe Gustin, le 9 avril 2020 aux Abymes (Guadeloupe).
Des soignants écoutent le préfet de Guadeloupe, Philippe Gustin, le 9 avril 2020 aux Abymes (Guadeloupe). (CEDRICK ISHAM CALVADOS / AFP)