Coronavirus : les hôpitaux en manque de respirateurs

Les respirateurs sont indispensables dans les hôpitaux, seule arme pour venir aux secours des cas de Covid-19 les plus graves. La France possèderait en tout 30 000 appareils respiratoires, mais ce chiffre peut ne pas être suffisant, car les malades restent une vingtaine de jours sous ventilation.

France 2

Les respirateurs sont indispensables pour soigner les patients gravement atteints par le Covid-19. Utilisé en réanimation, le respirateur permet d’oxygéner et de rouvrir les poumons. En clair, d’assurer une respiration artificielle. Le patient est incubé ou non. Depuis début janvier, un fabricant croule sous les commandes, venues du monde entier. Il est aujourd’hui en rupture de stock. Il n’est plus en mesure d’honorer les commandes avant plusieurs semaines.

Une capacité de production multipliée par deux

En Allemagne, là où se situent les usines du fabricant, la capacité de production a déjà été multipliée par deux. Impossible d’augmenter encore la cadence. Alors, dans les hôpitaux, c’est la chasse aux respirateurs. On récupère ceux des blocs opératoires à l’arrêt et des salles post-opératoires. La France compte environ 30 000 respirateurs, mais faut-il craindre une pénurie ? Pour l’éviter, une des pistes est de récupérer un autre type d’appareil, plus petit, utilisé à domicile pour des bronchites chroniques aiguës, par exemple.


Le JT
Les autres sujets du JT
Unité de soins intensifs à l\'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020.
Unité de soins intensifs à l'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020. (ANNE CHAON / AFP)