Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les Français confinés loin de leur domicile peuvent rentrer chez eux, après avoir "rempli une attestation"

Cette annonce du ministre de l'Intérieur vise en particulier les Parisiens qui ont quitté la capitale pour se mettre au vert pendant le confinement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes s'apprêtent à prendre le train à la gare de Lyon à Paris, le 17 mars 2020, premier jour du confinement. (MASHA MOSCONI / HANS LUCAS / AFP)

L'heure du retour a sonné. Les Français, et notamment les Parisiens, qui seraient confinés loin de leur domicile, ont la possibilité de rentrer chez eux, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, dimanche 3 mai dans l'émission "Le Grand jury" de RTL, Le Figaro et LCI. "Quand ils sont partis, ils avaient le droit de partir (...) Ils ont la possibilité de rentrer à leur domicile principal pour reprendre une activité professionnelle ou pour scolariser les enfants", a-t-il dit, sous condition d'avoir "rempli une attestation de retour à son domicile, motif familial impérieux".

Après le 11 mai, date annoncée pour le déconfinement, "on a pris une limite, 100 km, qui permet aux gens de pouvoir se déplacer (...) mais au fond, si on veut combattre le virus, il ne faut pas se déplacer", a-t-il estimé.

Christophe Castaner a rappelé dimanche que l'objectif, qu'il est "convaincu" d'"atteindre", est un déconfinement "dès le 11 mai", avec des contraintes de circulation. "Il y a eu 19 millions de contrôles depuis le début du confinement, un million de procès-verbaux, et les deux tiers sont pour des gens qui ne remplissaient pas l'attestation. Si vous ramenez ça à la totalité de la population française et à la période concernée, c'est assez peu", a ajouté le ministre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.