Coronavirus : les Etats-Unis franchissent le seuil tragique des 100 000 morts

Malgré ce record enregistré par le pays, le déconfinement est largement engagé, sous l'impulsion du président Donald Trump, résolu à relancer l'économie.

Du personnel soignant prend en charge un patient dans une unité réservée aux malades du Covid-19, le 27 mai 2020 à Linden, dans le New Jersey (Etats-Unis).
Du personnel soignant prend en charge un patient dans une unité réservée aux malades du Covid-19, le 27 mai 2020 à Linden, dans le New Jersey (Etats-Unis). (SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le premier mort du Covid-19 aux Etats-Unis avait été annoncé fin février. Le pays en enregistre désormais plus de 100 000 et près de 1,7 million de cas, selon les derniers chiffres annoncés mercredi 27 mai par l'université Johns Hopkins. Mais le nombre réel des décès et des contaminations est nettement plus élevé, estiment les experts. Le nombre de morts sur 24 heures est par ailleurs reparti à la hausse mercredi, avec 1 401 décès supplémentaires enregistrés, après trois jours d'affilée à moins de 700 morts journaliers.

>> Suivez les dernières informations dans notre direct

Toutefois, rapporté à ses près de 330 millions d'habitants, le bilan américain est inférieur à celui de plusieurs pays européens. Ainsi, le nombre de morts par habitants est plus bas aux Etats-Unis qu'au Royaume-Uni (deuxième pays le plus endeuillé en valeur absolue après les Etats-Unis, avec quelque 37 000 morts), la Belgique, l'Italie, l'Espagne, la France ou encore la Suède.

L'Etat de New York paie un lourd tribut

Selon une moyenne de plusieurs modèles épidémiologiques réalisée par des chercheurs de l'université du Massachusetts, le nombre de décès du Covid-19 devrait avoisiner les 123 000 morts aux Etats-Unis d'ici le 20 juin. La Maison Blanche avait, elle, tablé sur une estimation comprise entre 100 000 et 240 000 morts.

L'Etat de New York représente à lui seul quasiment un tiers des morts déplorées depuis le début de l'épidémie dans le pays. Dans cet Etat, les drapeaux ont été mis en berne durant trois jours le week-end dernier pour rendre hommage aux victimes.