Coronavirus : les débuts compliqués de l’enseignement à distance

12 millions d’enfants effectuent les cours à la maison depuis lundi 16 mars. Le ministère de l’Éducation nationale a mobilisé chefs d’établissement et enseignants pour préparer le dispositif. Était-il prêt ?

franceinfo

La salle de classe a disparu à cause du coronavirus, les cours, eux, sont maintenus. Lundi 16 mars, Philippe Watrelot, professeur de sciences économiques et sociales, pensait pouvoir compter sur la plateforme mise en place par le gouvernement, Ma classe à la maison, pour parler avec ses élèves en visioconférence. Mais au moment de se connecter, le site ne fonctionne pas. "On est dans la situation que doivent vivre pas mal d’enseignants. Il faut que l’intendance suive", déplore le professeur.

Des étudiants à la maison pour faire cours

Seule solution, se débrouiller. Philippe Watrelot a choisi une messagerie pour communiquer avec ses élèves. Il peut donner des exercices et répondre à leurs questions, comme celle de Maxence Colautti, un élève de terminale. "On est seuls, on n’a personne pour se motiver", regrette le lycéen. Certaines familles refusent de compter uniquement sur le web. Elles ont donc fait appel à des professeurs particuliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un professeur enseigne à distance
Un professeur enseigne à distance (FRANCEINFO)