Coronavirus : l’épidémie repart-elle ?

Avec 14 décès en 24 heures, la France est loin des pires heures du Covid-19, mais, vendredi 17 juillet, certains indicateurs permettent de soulever certaines inquiétudes.

FRANCEINFO

Bretagne, PACA, Nouvelle-Aquitaine, Île-de-France, Mayenne, La Réunion... Les cas de Covid-19 se multiplient un peu partout en France. Les files d’attente s’allongent pour se faire dépister. Un indice en particulier est surveillé de près : le taux de reproduction du virus, autrement dit le nombre de personnes qu'un malade contamine. Il était tombé à 0,6 pendant le confinement, mais a refranchi le seuil de vigilance en Bretagne, PACA et à La Réunion. 95 foyers de contamination sont en cours d'investigation.

Le port du masque se généralise

Cela ne constitue pas une surprise pour les épidémiologistes. "C'est un rebond qu'on attendait. Cela veut dire qu'il y a un très faible effet saisonnier et cette histoire va encore durer assez longtemps, je pense pendant de nombreux mois", indique le Dr Martin Blachier. "Ce n'est pas très étonnant avec le relâchement, les vacances, les gens qui bougent, que le virus continue à circuler", note la Pr Catherine Hill. À La Rochelle (Charente-Maritime), le maire souhaite rendre obligatoire le port du masque sur le port. À Libourne (Gironde), il est interdit depuis vendredi 17 juillet de se rendre sans masque au marché couvert. Les autorités rappellent de bien respecter les gestes barrières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voyageurs à leur arrivée à Saint-Denis (Réunion), le 31 mars 2020.
Des voyageurs à leur arrivée à Saint-Denis (Réunion), le 31 mars 2020. (RICHARD BOUHET / AFP)