Coronavirus : le variant anglais au centre de toutes les attentions

C’est sans doute une épidémie dans l’épidémie de coronavirus. Le variant britannique est présent dans une cinquantaine de pays. Décryptage. 

FRANCEINFO

À Saint-Etienne (Loire) depuis mercredi 13 janvier, les autorités sanitaires testent à grande échelle pour détecter les nouvelles contaminations et traquer le variant britannique du Covid-19. Plus contagieux, il est au centre des inquiétudes. "De toute façon, on va avoir une extension du variant anglais, a indiqué Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique sur franceinfo mercredi matin. La question n'est pas de le bloquer, mais d'essayer de le ralentir en prenant un certain nombre de mesures".

Privés et publics tentent de percer ses secrets

Sa présence n’est confirmée dans quelques départements. Mais une enquête très large et complète a été menée. Des dizaines de milliers d'échantillons ont été analysés, notamment au sein de l'Institut Pasteur et devraient livrer leurs résultats jeudi. Les laboratoires privés sont appelés à participer à la recherche afin de limiter la propagation de cette nouvelle souche. Un millier de cas du variant a déjà été détecté en France. 



 


Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Francois Delfraissy, le 15 septembre 2020, lors d\'une audition devant la commission d\'enquête du Sénat, à Paris.
Jean-Francois Delfraissy, le 15 septembre 2020, lors d'une audition devant la commission d'enquête du Sénat, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)