Coronavirus : le secteur automobile en crise, 400 000 voitures invendues

Les constructeurs automobiles sont de plus en plus mal. Les véhicules neufs s’entassent sur les parkings faute d’acheteurs. L’État devrait proposer mardi 26 mai de nouvelles mesures d’accompagnement à l’achat de véhicules neufs.

franceinfo

Aider la filière automobile à surmonter la crise, une nécessité selon le concessionnaire BMW Xavier Saison chez qui les clients sont loin de se bousculer. Alors, ce directeur commercial est aux petits soins avec les clients qui répondent présents. Les ventes reprennent tout doucement. "On a 1 500 voitures qui ne se sont pas vendues pendant deux mois. On a grand espoir de les vendre en espérant que les gens ont reporté leur achat", explique Xavier Saison. 

Les annonces de Macron le 26 mai

Depuis la crise sanitaire, 400 000 véhicules invendus sont stockés sur des parkings pour une valeur de dix milliards d'euros. Le gouvernement va lancer un plan d'aide, en musclant notamment la prime à la conversion. Pour un ménage modeste qui changera sa vieille voiture pour une neuve ou un modèle récent d’occasion, la prime devrait passer de 1 500 à 2 000 euros, de 3 000 à 4 000 euros pour un foyer très modeste. Autre objectif : favoriser les achats de véhicules électriques. Le bonus passerait de 6 000 à 7 ou 8 000 euros. Le plan de relance sera annoncé mardi 26 mai par Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le marché automobile européen s\'est effondré au mois de septembre 2018 et craint les répercussions du Brexit.
Le marché automobile européen s'est effondré au mois de septembre 2018 et craint les répercussions du Brexit. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)