Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus : le Royaume-Uni sous pression

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : le Royaume-Uni sous pression
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Le nombre de victimes est en hausse au Royaume-Uni. Les patients dans les hôpitaux sont de plus en plus nombreux. Le système de santé va-t-il tenir ?

Le nombre de cas et de victimes du coronavirus monte en flèche au Royaume-Uni : plus de 200 morts dimanche 29 mars. Les autorités britanniques sont à la fois pragmatiques et directes. Elles ont affirmé que les mesures de confinement allaient durer sans doute jusqu’au mois de juin. Les écoles et universités ne devraient pas rouvrir avant l’automne prochain pour éviter un second pic, rapporte le correspondant de France Télévisions Arnaud Comte depuis Londres (Royaume-Uni).

Pas assez de personnels soignants

L’urgence est de dégager des lits de réanimation dans les hôpitaux. C’est la raison pour laquelle un hôpital temporaire va ouvrir à Londres, avec 5 000 places disponibles. L’un des ministres du gouvernement a déclaré qu’il n’y aurait sans doute pas assez de personnels soignants pour prendre en charge tous les malades du Covid-19 et qu’il n’y aurait pas assez de bras pour sauver toutes les personnes qui pourraient l’être. Une façon de faire respecter le confinement pour ne pas pleurer des dizaines de milliers de morts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.