Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus : le report du salon Mipim est une "sage" décision, estime le maire de Cannes

David Lisnard met en avant une "priorité sanitaire", tout en annonçant le report de l'événement début juin.  

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des visiteurs au Mipim à Cannes, en mars 2019. Photo d'illustration. (VALERY HACHE / AFP)

Le Mipim de Cannes, le rendez-vous mondial des professionnels de l'immobilier, est repoussé de mars à juin, en raison de l'épidémie du coronavirus. Le gouvernement a donné, samedi 29 février, comme consigne d'annuler les événements de cette nature. "C'est la voie de la sagesse, la priorité sanitaire", a réagi sur franceinfo David Lisnard.

Le maire LR de Cannes salue le report de l'événement. "Je l'avais anticipé avec les organisateurs. Donc la nouvelle qui est la moins mauvaise possible, c'est de parvenir à reporter l'événement", estime-t-il, évoquant  "la volonté de préserver des emplois et des entreprises qui sont très fragiles, surtout à la sortie de l'hiver".

On a réussi à libérer des créneaux sur un Palais des congrès qui est extrêmement pris et donc c'est annoncé du 2 au 5 juin par les organisateurs.

David Lisnard, maire de Cannes

à franceinfo

"Cannes est devenue la première ville de France, hors Paris, en événements professionnels internationaux. C'est donc pour nous des décisions très difficiles parce qu'il y a un enjeu social derrière, des milliers d'emplois qui en dépendent, rappelle encore le maire de la ville. Mais le propre de la vraie politique reste hiérarchiser les priorités. Et moi, je crois qu'on doit s'en tenir [à ce que disent les] autorités sanitaires."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.