Coronavirus : le port du masque recommandé par les autorités sanitaires

Il y a encore trois semaines, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, déclarait qu'il était inutile d'en porter, sauf pour les personnels soignants. Mais depuis vendredi 3 avril, le directeur général de la santé recommande au grand public le port du masque.

France 2

Alors que la France a vécu une pénurie de masques, en porter dans la rue était jusqu’à présent aller à contre-courant des préconisations sanitaires françaises. Leur utilisation était réservée à des usages et des populations bien spécifiques : les masques chirurgicaux vendus en pharmacie étaient réservés aux patients contagieux, aux personnes à risque et au personnel soignant. Les masques FFP2, plus sophistiqués, au personnel soignant.

Le grand public incité à porter des masques alternatifs

Quant aux masques dits "alternatifs", comme les masques en tissu, ils ont été jugés inutiles par les autorités sanitaires. Mais depuis le vendredi 3 avril, la position de la direction générale de la santé a évolué : leur port est même encouragé. "Si nous avons l’accès à des masques, nous encourageons effectivement le grand public, s’il le souhaite, à en porter, en particulier ces masques alternatifs qui sont en cours de production", a déclaré Jérôme Salomon ce vendredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme et un homme rentrent chez eux après avoir fait des courses, le 24 mars 2020, à Paris.
Une femme et un homme rentrent chez eux après avoir fait des courses, le 24 mars 2020, à Paris. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)